mercredi 28 juillet 2010

Pas de desserts dans mon fourneau l’été !

La semaine dernière, je suis allée souper chez ma tante Loulou (Louise de son prénom). C’était un repas traditionnel, « à la bonne franquette », qu’on orchestre toujours de la même façon : mon cousin cuisine le repas principal et moi, bonne nutritionniste que je suis, je me charge de la partie « sucrée » de nos rencontres familiales : le dessert…

Et oui, j’ai la dent sucrée ! Impossible donc, si vous m’invitez à souper, de me voir arriver avec, pour dessert, une salade de fruits. Ou un bol de yogourt à la vanille. Ou rien du tout. Je ne suis pas pour « il faut fuir les desserts gras et sucrés parce que ça va directement dans les fesses. » C’est faux. S’en permettre une fois de temps en temps et raisonnablement, ça risque juste de vous faire plaisir et de combler votre envie folle de manger des gâteries. Adieu les interdits, finies les rages de sucre. Profitez des occasions spéciales pour cuisiner ce dont vous avez envie.


Je reviens donc à mon sujet principal. Toujours en quête de l’originalité et voulant impressionner mes convives, je me suis demandée : que pourrais-je bien cuisiner, cette fois-ci, pour dessert ? Bien sûr, avec la chaleur accablante qui pesait dans la maison (pas d’air climatisée chez moi… ouch !) je devais donc me contenter de préparer un dessert simple et original, qui demandait peu ou pas de cuisson. À 40 degrés Celsius, je n’allume pas mon four pour y faire cuire des tartes ou des gâteaux, je n’ai pas le courage !

J’ai donc décidé de ramener la crèmerie du coin chez tante Loulou. Nous avons créé un bar à sundae. Miam ! Il y avait de quoi satisfaire le ventre des petits… et des grands ! Tout le monde s’est régalé et a trouvé l’idée très originale. J’avais donc envie de vous partager quelques astuces pour que vous puissiez revivre l’expérience chez vous. Vous m’en donnerez des nouvelles !

Astuce # 1 : Des frissons de bonheur…
Plus il y a d’invités, plus vous pourrez vous permettre d’acheter différentes saveurs de crème ou de yogourt glacé : vanille (la tradition…), chocolat (c’est immanquable…), fraises, cerise noire, érable, orange, pistache… Optez pour ceux qui contiennent moins de garnitures, car Dieu sait que vous en ajouterez en préparant votre sundae ! Si les gens sont moins nombreux à votre table, optez pour une ou deux variétés, question de limiter les restants… Je vous conseille également la vraie de vraie crème glacée. Pas celle faite de substances laitières. Vérifiez bien la liste des ingrédients, puis recherchez le logo 100 % Canadien (avec la petite vache…) Vous vous assurez ainsi que votre produit est fait de lait et de crème en provenance de chez nous ! Je ne représente aucune marque de commerce, mais je peux vous dire que la crème glacée Coaticook penche parmi mes favorites.

Astuce # 2 : Garnitures hors-du-commun !
Oui, les bonbons multicolores et les peanuts, c’est bon au goût. Mais pour impressionner les invités, sortez des sentiers battus : filaments de noix de coco, amandes effilées, mini-guimauves, canneberges séchées… Et puis, je ne peux m’empêcher de vous inciter à ajouter une touche « nutritive » à vos sundaes. Pourquoi pas des fruits frais entre deux couches de crème ou de yogourt glacé ? Fraises, framboises, pêches ou poires tranchées, cubes de manges ou d’ananas, tranches de bananes, rondelles de kiwis… Voilà qui « vitamine » votre coupe glacée.

Si le sirop au chocolat, le caramel fondu ou le coulis de fraises font partie de votre bar à sundae, versez-les dans des petits contenants individuels accompagnés d’une cuillère à thé pour que vos invités se servent. Bien que je sois pour les « gâteries », ces sirops demeurent très sucrés. Et quand la bouteille reste sur la table, les gens ont tendance à en ajouter à chaque bouchée…

Astuce #3 : Après le contenu, le contenant !
Mettez-en plein la vue. Servez vos plaisirs glacés dans des verres à vin en plastique de couleur, des bols allongés (type « banana split »), des tasses à cafés Bodum ou Brésilien, des bols gaufrés, ou même dans des moitiés de grosses oranges ou de pamplemousse évidés.

Vous pourriez toujours vous rendre à la crèmerie la plus près de chez vous en marchant, question de vous simplifier la tâche. Mais je vous garantis que vous aurez bien plus de plaisir à personnaliser vos coupes glacées, en famille, autour d’une même table. Ça termine le souper en beauté !