mardi 16 novembre 2010

Vous avez manqué ma conférence chez Énergie Cardio ?

Boucherville, Repentigny, Laval, Montréal, Blainville... Décidemment, je ne l'ai pas eu facile ces derniers jours ! Entre les 10 et 13 novembre derniers, ce sont 7 conférences de 1h30 chacune que j'ai données... Bouche sèche, mal de dos, mal de pieds. Ouf ! Dur, dur, d'être une nutritionniste ! ;)
Bon, finie, la passe de "chiâlage", passons maintenant aux choses positives ! Avouez que vous auriez aimé être des nôtres, lors de ces présentations. Dynamisme, infos croustillantes et idées-recettes y étaient à l'honneur ! Mais surtout, un sujet qui vous intrigue particulièrement : le poids santé. Et puisque vous avez le privilège de me lire, je me dois de vous révéler quelques faits saillants de cette fameuse présentation ! Hum hum... Je vous garde en haleine ! Je ne vous révelerai le contenu qu'un billet à la fois. (Une bonne façon de m'assurer que vous viendrez me visiter ? Quoi... Tout entrepreneure possède sa stratégie de marketing !)
Quoi penser du poids santé ?
S'il y a une chose qui nous obsède, c'est bien le redoutable chiffre inscrit sur le pèse-personne. (En 2007, un sondage effectué par les Producteurs laitiers du Canada a révélé que 75 % des femmes ayant déjà un poids santé voulaient maigrir)
Mais à mon avis, ce chiffre ne vaut ni plus ni moins qu'une "cenne noire". On ne peut se fier uniquement qu'à son poids pour vérifier son état de santé. Le fameux IMC* (indice de masse corporelle) n'est pas le déterminant ultime de notre poids santé.
  • Faites-vous de l'activité physique ?
  • Mangez-vous à votre faim ?
  • Fumez-vous ?
  • Quel est votre tour de taille ?
  • Vous sentez-vous bien dans votre peau ?

Voilà d'autres questions à se poser avant même de discuter de calories, de livres, de kilos, de balance... Des termes que ma bouche fuit le plus souvent possible...

Bien sûr, être en surpoids augmente le risque de certaines maladies (diabète, cancers, maladies cardio-vasculaires, etc.) Mais de la même façon, vouloir être mince n'est pas non plus à notre avantage. Une perte de poids peut très bien mener à des carences nutritionnelles, à une fatigue chronique, à une baisse de l'estime de soi et surtout à une perte du plaisir de manger !
Et alors que la société nous exige d'être mince pour répondre aux normes de beauté, ne trouvez-vous pas que notre environnement tend à nous faire développer un surpoids ? Des ascenceurs au lieu des escaliers, un service à l'auto au lieu de marcher, des fast-food à chaque coin de rue... Sédentarité et aliments peu nutritifs : il n'y a rien de mieux pour enrichir le porte-monnaie des inventeurs de régimes miracles !
Pensons positif... Il y a certainement des moyens plus sains de maintenir ou d'atteindre son poids santé, plutôt que d'adhérer à ces fameux régimes. Ah, les régimes. Sujet que je traiterai dans mon prochain billet.
Ne manquez pas ça ! En attendant, commencez par couper les ponts avec votre pèse-personne ;)
*Pour en savoir plus sur l'IMC, visitez-le http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/nutrition/weights-poids/guide-ld-adult/bmi_chart_java-graph_imc_java-fra.php. Vous pourrez y calculer votre IMC et avoir une idée très générale de votre risque d'être atteint d'un problème de santé. Le site web de Passeport Santé en dit également longuement sur cet indice: http://www.passeportsante.net/fr/VivreEnSante/Tests/Test_IMC.aspx