dimanche 13 février 2011

Pour acheter votre bouffe, il n'y a pas que l'épicerie du coin !

Vendredi passé, je recevais une élève de secondaire 5 pour qu'elle puisse vivre "une journée dans la vie d'une nutritionniste passionnée". Mon objectif: lui transmettre ma passion et lui donner le goût de ma profession. Elle hésitait entre nutritionniste et... ambulancière ! Ouf, quelle différence. Mais pour lui montrer à quel point le monde de l'alimentation peut être aussi intéressant, je l'ai amenée avec moi. À l'épicerie, oui, oui !

L'épicerie: mon passe-temps
Quand les gens me demandent: "Geneviève, quel est ton activité favorite?" Je réponds :"Faire l'épicerie". Je suis une espèce rare, n'est-ce pas ? Au fait, c'est plutôt que j'aime faire des découvertes. Et cette semaine, j'ai voulu changer d'air. Dire adieu à mon éternel Métro et mon IGA du coin (évidemment, pour impressionner ma "future" nutritionniste en visite, il fallait bien que je sorte des chantiers battus... )

Nous sommes donc allées au Marché Gourmand de Laval. Première Moisson, Fruiterie 440, Odessa Poissonnier : des incontournables s'y retrouvent. Toutefois, dans ce type de marché, il y a toujours, vous savez, ce petit magasin débordant d'épices du monde, de vinaigre balsamique de qualité, de thé spéciaux, d'accessoires de cuisine fine. Bref, c'était le paradis de la nutritionniste à la recherche de "sensations fortes" ! 

Je me suis donc laissée influencée au gré des couleurs, des odeurs (mais aussi des prix !), puis je me suis procurée une épice libanaise que m'avait fait connaître un collègue, le Sumac. Vous connaissez ? Un délice accompagné de hoummos. Sans oublier les pâtes alimentaires multicolores venant directement de l'Italie et toutes travaillées à la main. J'ai presque envie de les garder pour décoration !

Dans cette petite boutique, on pouvait également y retrouver de l'huile de truffe, des tartinades maison (confit d'oignons, chutneys, etc.), des vinaigrettes produites au Québec... Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets ! J'ai dit à la propriétaire qu'elle allait me revoir la binette à coup sûr.

De la variété pour bien manger !
Il ne s'agit pas d'aller toutes les semaines dans une boutique spécialisée pour créer de la variété dans son alimentation. Toutefois, il faut s'avoir garder l'esprit ouvert, pour pouvoir apprécier une variété d'aliments. Osez ! Soyez audacieux lorsque vous faites votre épicerie, et lorsque vous cuisinez, faites-vous confiance. Vous voyez, je n'ai jamais rien apprêté avec le Sumac. Et ce soir, je viens d'en introduire une pincée dans ma salade de pâtes. Simple pour réinventer un classique, non ? Mais c'est un dépaysement garanti...

Ah, et ma stagiaire dans tout ça ? Eh bien elle est repartie avec des légumes qu'elle ne connaissait pas, de nouvelles idées pour cuisiner, une envie intense de manger et... le coeur débordant de passion pour la nutrition !

Mission accomplie ;)

*Pour visiter la petite boutique en question : " La boutique de l'Olivier" http://www.votremarchegourmand.com/boutique_olivier.php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire