lundi 2 mai 2011

Le défi de bien se nourrir avec le cancer...

Comme certains d'entre vous le savent déjà, l'an dernier, en février 2010, j'ai perdu ma mère. Elle est décédée après 6 mois de combat contre un cancer très ravageur et très rare, un sarcome utérin. Un type de cancer qui se loge dans la partie musculaire de l'utérus et qui se propage toujours très rapidement dans les ganglions près de la région pelvienne. Bref, l'idée ici n'est pas de me rappeler de mauvais souvenirs, car j'ai accompagné ma mère durant ces derniers instants, jusqu'à son tout dernier souffle. Et laissez-moi vous dire que bien manger pendant les traitements, ce n'est pas un jeu ! Oh non... Perte d'appétit, nausées, vomissements, diarrhées, constipation, bouche sèche, modification du goût en bouche... Et j'en passe !

Chaque mois, j'entends parler de quelqu'un qui connaît quelqu'un qui est atteint de cancer. Ce fléau rend la vie dure à plusieurs. La semaine dernière, alors que j'étais à Gatineau, je suis allée visiter des amis à moi, Hélène et Mike. Mike est atteint d'un cancer inconnu, et vit depuis 5 ans avec la maladie alors que les traitements n'ont qu'une visée palliative. En d'autres mots: Mike ne guérira jamais. Mais il vit. Et il sourit à la vie ! Mike avait le même problème que ma mère : il passait son temps à vomir pendant les traitements (désolée pour ceux qui grignotent en même temps de lire mon blogue !) Quelle galère ! Impossible d'avaler quoi que ce soit: ça finit toujours par ressortir. Si vous êtes atteint de cancer et que vous subissez des traitements qui vous permettent de vous battre contre la maladie, voici quelques conseils en ce qui a trait la prévention des vomissements.

Si vous prenez des antiémétiques (médicaments qui permettent de prévenir ou réduire les nausées et vomissements), suivez les ordonnances à la lettre. Même si vous n'avez pas de nausées ! Ces médicaments peuvent prendre du temps à agir, et il se peut que vous ayez à en essayer différentes sortes avant de trouver LA bonne.
 Mangez peu, mais plus souvent ! Un estomac vide n'est jamais bien utile quand on veut fuire la nausée.
Les odeurs vous incommodent ? Demandez à quelqu'un de préparer les repas à votre place, question de ne pas vous lever le coeur en faisant cuire votre propre souper...
Les biscuits soda ont la cote ! Craquelins, grignotines,céréales sèches sont souvent mieux tolérés.
Sucre, gras et fritures, ouf ! Inutile de vous dire que les frites, les côtes levées et les crevettes tempura sont à éviter...
Pourquoi pas un bouillon de poulet pour vous réconforter ? Et que dire du célèbre Ginger Ale. Il nous sauve la vie, grâce au gingembre qui aurait possiblement des propriétés anti-nausées.

Sur ce, je vous invite à aller rencontrer la Société Canadienne du Cancer en visitant le www.cancer.ca. Des gens extraordinaires, des bénévoles empathiques et ouverts. Bref, que de belles rencontres !

Bonne chance et je suis de tout coeur avec vous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire