lundi 25 juillet 2011

Pique-niquer... pour déjeuner ?

Qui a dit que les pique-niques étaient réservés à l'heure du dîner ? Cette fin de semaine, nous avons tenté de briser la routine du dimanche en allant pique-niquer pour déjeuner ! Pas étonnant que les oeufs tournés et les rôties n'étaient pas une option... Toutefois, c'était le moment idéal pour déguster les fruits de la saison. Et pour ma part, il n'était pas question que nous les mangions ENCORE entiers ou en salade. Voilà que j'ai eu l'idée d'en faire des mini-croustades... pour déjeuner ! Ça accompagnait merveilleusement le yogourt grec à la vanille. Mmm ! Je vous dévoile ici ma recette. 

Psst : si vous avez plutôt, envie de la servir au dessert avec une boule de yogourt glacé, qu'à cela ne tienne !

Mini-croustades réveil-matin
Rendement: 4 portions
Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson: 15 minutes

Ingrédients:
  • 1 grosse pêche lavée, avec la pelure
  • 4 petites prunes jaunes lavées, avec la pelure
  • 60 ml (1/4 tasse) de confiture de framboises, sans sucre ajouté
  • 125 ml (1/2 tasse) de farine de blé entier
  • 125 ml (1/2 tasse) de poudre d'amandes 
  • 175 ml (3/4 tasse) de flocons d'avoine
  • 30 ml (2 c. à soupe) d'huile de canola 
  • 45 ml (3c. à soupe) de miel
  • 5 ml (1c.à soupe) de poudre à pâte
  • 10 ml (2c. à soupe) d'eau
Méthode:

1. Préchauffer le four à 375 F (190 C). 
2. Couper les pêches et les prunes en quartier. Répartir dans quatre ramequins.
3. Déposer 15 ml (1c. à soupe) de confiture sur les fruits dans chaque ramequin. Réserver.
4. Dans un bol, mélanger le reste des ingrédients. Verser sur les fruits dans les ramequins.
5. Enfourner 15 minutes, ou jusqu'à ce que la garniture soit dorée.
6. Refroidir avant de déguster.
7. Faire "Miam" lorsque vous goûterez à la première bouchée ;)

Petites notes de votre nutritionniste:
  • N'hésitez surtout pas à modifier les fruits ! Pour ma part, j'avais fait l'achat des premières pêches et petites prunes jaunes de l'Ontario. Mais les fraises, les framboises ou les bleuets du Québec sont aussi vos alliés !
  •  La confiture de fruits pourrait être aux fraises, aux pêches, aux bleuets... Et à la limite, vous pouvez utiliser celle qui contient du sucre ajouté, mais en plus petites quantités (10 ml au lieu de 15).
  • Vous n'avez pas de poudre d'amandes ? Des graines de lin moulues ou des noix hachées la remplaceront à merveille !


Mini-croustades réveil-matin
Pour d'autres trucs concernant l'organisation et la préparation des pique-niques, rendez-vous sur le site Web de  Yoopa !

lundi 11 juillet 2011

Mon escapade "pas très gourmande" à New York City...

Vous croyez que je suis allée fréquenter les cafés, les bars et les restos les plus "in" pendant mon séjour new-yorkais ? Ah là, là. Non. Oh que non ! Ne vous en faites pas, j'y allais d'abord pour m'amuser, et non pas pour déguster ;) Quoique, mise à part l'incomparable crème glacée de Ben et Jerry à la cerise (Cherry Garcia) dont mon cousin raffole (il m'avait tant vanté les bienfaits psychologiques post-consommation de cette crème glacée (!!!), j'aurais bien aimé me permettre d'autres fines bouchées. Mais vous savez, quand on roule pendant 4 heures et que tout ce qu'on trouve sur la route des États new-yorkais, ce sont ces fameux buffets familiaux dont la moitié des plats présentés sont des desserts ? Voilà ce qui m'attendait pendant ces trois délicieuses journées à NYC :

- Des omelettes fait avec des "faux-oeufs" jaunes éclatants
- Des brocolis et des carottes bouillies (yé ! des légumes !)
- Du bon "corned beef" pour déjeuner (oubliez ça, j'ai même pas osé toucher la cuillère de service !)
- Des beignes, des gâteaux, des biscuits
- Des saucisses de toutes les sortes, toutes les grosseurs
- Des pizzas et/ou des pâtes précuites (arrosées d'une bonne tasse de sel!)
- Des yogourts pour le déjeuner (ma foi, ils étaient le double du format d'ici !)
Le yogourt "Silhouette" version américaine
- Et j'allais oublier : des poudings au chocolat, à la vanille, des galettes de biscuits géants au choco-guimauve, un bar à crème glacée avec garnitures à volonté (quoi ? je vous ai dit qu'il y avait du dessert!)

Peu importe. On finit par s'arranger, et manger un peu moins. Mille mercis à mes dattes et mes noix que j'ai traversées avec moi à la frontière américaine ! Il n'y a pas de meilleurs dépanneurs, je vous le garantis ;)

Ce qui m'a le plus frappé dans cette ville, c'est décidemment l'abondance de publicités alimentaires. Et je me suis davantage sentie choquée de constater que celles-ci visent principalement les enfants. Bon. OK. Je sais, nous sommes à NYC, ce sont les vacances et on a envie de se "payer la traite". Mais pourquoi se la payer en bonbons et en chocolat ? Honnêtement, est-ce qu'il n'y a pas plus profitable que des plaisirs gustatifs bourrés d'additifs chimiques, de sucre, de sel et de matières grasses ? Attention : je ne suis pas pour l'interdiction des aliments moins nutritifs (ayant acheté moi-même des chocolats là-bas) Je pense toutefois que les enfants ont d'autres choses à voir et à apprendre. Il y en a suffisamment comme ça, des friandises, au Canada ! 

Je n'aurais pas été si foudroyée de la présence de ces aliments si je n'avais pas eu l'occasion de visiter les "centres d'achats de bonbons". Car oui, à NYC, il y a un magasin destiné aux produits Hershey's... Un autre pour les bonbons M&M... Au Toys R Us, alors là, ce sont encore les friandises qui sont au menu : le coin des Nerd's, des casse-gueules, des gommes, des suçons, une autre crèmerie... Le tout présenté dans un univers qui convient parfaitement à l'imaginaire de l'enfant. Personne ne peut y résister. 
Le paradis du libre-service à bonbons, le M&M Store 











Quoi de plus amusant que de piger ses bonbons dans un champignon ?
Hershey's Store

Enfin, je n'aurais pas été si foudroyée de la présence de ces aliments (je me répète, mais ça vous donne une idée à quel point je fus estomaquée !) si je n'avais pas vu des enfants arrivés dans l'autobus-voyageur avec des tonnes de sacs. Des poupées, oui. Des toutous, aussi. Des sacoches Gucci (eh oui, même 10 ans !). Mais pour grignoter pendant le voyage, c'était des sacs, des boîtes, des petits bols en forme de fleurs remplis de chocolats et de bonbons. On utilise l'imaginaire des enfants, leur côté naïf et leur émerveillement devant toutes ces formes et ces couleurs, pour les inciter à acheter un produit... Sans commentaires.   

Je me sens "diététeuse" de vous livrer ce billet, car je sais bien qu'il faut se permettre quelques sucreries de temps à autre et que pendant les vacances, on se permet un peu plus de gâteries qu'à l'habitude. Mais c'est justement ce qui m'agace : laisser entrer les aliments peu nutritifs dans un contexte de plaisir, comme si on ne pouvait pas associer les autres aliments, les plus nutritifs, à l'amusement et au week-ends mémorables en famille. 

Quand verra-t-on des "Fruit & Veggie Stores" à NYC ?
Je n'ai pas vu d'enfants qui suppliaient leurs parents d'acheter des fruits au China Town ;)