lundi 31 octobre 2011

Quoi faire avec nos bonbons "post-Halloween" ?

La question qui brûlera sur toutes les lèvres en ce premier jour de novembre : quoi faire avec notre gigantesque récolte de bonbons d'Halloween ? Plusieurs parents se demandent s'ils peuvent en donner à leurs enfants les jours suivants, et si oui, à quelle fréquence et en quelle quantité ?  Oubliez l'angoisse du lendemain de cette monstrueuse soirée. J'ai des idées qui sont loin de vous effrayer ! 

1. Faites le tri, et conservez les favoris
Je me souviens du temps où j'ouvrais mes sachets de gâteries. Je ressentais une immense déception en voyant que tout ce qui s'y trouvait, c'était de la tire "Sainte-Catherine" et des "Tootsie Rolls". Idem pour les chips, les cigarettes "Popeye" et les bonbons poudreux qui ressemblaient aux pilules de ma grand-mère. "Beurk", m'exclamai-je. Moi, je voulais du chocolat, rien d'autre ! En mettant de côté les friandises que vos touts-petits ne voudront pas manger, on vient d'éliminer une bonne partie des bonbons qu'ils auraient ingurgités à l'année longue. Mais avouons-le: c'est vous qui les amènerez peut-être au bureau pour les grignoter après votre dîner ;-) En autant que ces sucreries soient consommées à petites doses ( un ou deux bonbon par jour pendant quelques semaines), ils ne feront pas de tort. Après tout, vous mangez des aliments nutritifs et variés tout le reste de la journée, non ? 

2. Sucreries en conserve
Les bonbons, ça se conserve très bien, vous savez ? Ce ne sont pas des produits périssables, sauf que leur goût sera meilleur si on les consomme rapidement. Quant au chocolat, c'est différent. Il peut facilement se conserver jusqu'à 6 mois au frais. Si vous le laissez au frigo, attendez-vous à ce qu'une couche blanche apparaisse en surface: c'est la faute au gras du cacao. C'est moins joli, mais tout aussi bon ! Pour ma part, nous conservions le chocolat de Pâques jusqu'à un an au congélateur. Mais je parle du chocolat dans sa forme la plus simple, bien sûr (sans le caramel, les "peanuts" et le nougat...)


3. Rentabilisez vos gâteries 
Pourquoi ne pas réutiliser vos friandises dans les prochains desserts que vous cuisinerez ? Par exemple, c'est bientôt la fête de votre plus jeune : utilisez les bonbons de l'Halloween pour décorer son gâteau. Un soir de fin de semaine, ornez sa boule de crème glacée avec un morceau de "Oh Henry !" miniature. C'est l'heure du cinéma-maison ? Servez quelques bonbons avec votre pop-corn nature. Enfin, si vous avez l'intention de préparer des biscuits aux brisures de chocolat, inutile de vous procurer des brisures. Hachez simplement les barres "Aéro" et "Kit-Kat" à l'aide d'un couteau : ça fera le travail pour cette fois-ci. 

Encore une fois, pour autant que ces aliments soient servis à l'occasion et que l'alimentation de vos enfants comprennent une variété d'aliments nutritifs et savoureux, il n'y a pas de quoi  faire un plat avec les sucreries. Si vous tentez de priver les touts-petits de ces aliments, ils  verront  ceux-ci comme des interdits. Et de l'interdit naît l'intérêt !

Vous, que prévoyez-vous faire avec vos bonbons d'Halloween ?

Et si vous ne savez pas comment réutiliser vos citrouilles, voici une délicieuse recette de muffins à la citrouille que j'ai réalisée cette fin de semaine. Ma variante : remplacer la mélasse par du sirop d'érable, et une  poignée de noisettes concassées pour une touche bien croquante. Bonne popote !





2 commentaires:

  1. À l'école de ma fille ils ramassent les bonbons que nos enfants n'aiment pas pour les paniers de noel... j'imagine que les banques alimentaires de toutes les régions seraient preneuses aussi!!! :o)

    RépondreSupprimer
  2. C'est une belle initiative ! Pas de gaspillage. Merci d'avoir partagé !

    RépondreSupprimer