samedi 28 janvier 2012

Le point sur... les craquelins !

Que je sois à l'épicerie, en train d'animer un atelier ou en visite chez des clients, la même question revient constamment : "quels sont les meilleurs craquelins ?" Je suis malheureusement dans l'obligation de vous décevoir, car les craquelins les plus nutritifs, à mon humble avis, ne feront peut-être pas le bonheur des papilles de tout le monde.

Eh oui, j'adore quand un craquelin est si dure, que l'on entend son "crunch-crunch" à des kilomètres à la ronde. Je ne me décris pas comme une "granola", mais lorsqu'il est question de craquelins, j'aime quand c'est fibreux, que ça déborde de petits grains... Certains me diront "Ah ! Ceux-là goûtent le carton..." Que voulez-vous: pour Geneviève, le carton, c'est bon !

Au-delà du goût, il y a les qualités nutritives : beaucoup de fibres, peu de sodium (sel) et de matières grasses... J'aime quand une poignée de craquelins me soutient, autant qu'une tranche de pain entière. Souvent, je me fie à la liste des ingrédients: un grain entier en premier, peu d'additifs, et hop, dans le panier ! Alors comme nous n'avons pas tous les mêmes goûts, mais que nous voulons tous ce qu'il y a de mieux pour nous, voici mon TOP 5 des craquelins qui feront le bonheur de tous.



#1 Les Triscuits de M. Christie : je préfère ceux à faible teneur en sodium, mais ceux à saveur de Romarin et d'huile d'olive demeurent un excellent compromis. Messieurs les adoreront pour accompagner un morceau de fromage à la collation, tandis que mesdames craqueront pour ces Triscuits sur un nid de salade ou avec un potage.



#2 Les Rustic Multigrains de Grissol: des pains plats longs et bien croustillants qui charmeront les bourgeons gustatifs de tous. On les garnit de thon assaisonné en conserve, ou encore, de hareng ou de maquereau (en conserve, dans une sauce piquante ou tomatée) si l'on veut protéger nos océans...

#3 Les Lavash de Pita Break: visitez le rayon de la boulangerie à votre épicerie, vous les trouverez tout près des bagels et des muffin anglais. Savoureux à souhait, ces craquelins font mon bonheur lorsque plongés dans une tartinade d'haricots (hoummos).






#4 Les Mary's Organic Cracker : les amateurs de Costco seront choyés en faisant l'achat de ces craquelins sans gluten. Même si je ne suis pas intolérante au gluten, je trouve la composition de ces craquelins intéressante et leur goût délicieux. J'ai un penchant pour ceux au poivre noir...


#5 Ma nouveauté, les Kashi Salsa Piquante: parions que vous  troquerez  vos chips pour ce tout nouveau produit ? C'est le parfait compromis : un goût légèrement piquant de barbecue, une texture croquante, et des grains entiers ! Ne faites pas comme l'homme de ma maison (finir le sac en une soirée...) Avec une poignée d'amandes grillées ou une pointe de Cheddar ou de Gouda léger, vos papilles et votre ventre seront rapidement comblés...


Ce sont 5 choix parmi tant d'autres ! Il y a tant de produits intéressants sur le marché. Suffit de les dénicher ;-)

Et vous, quels sont vos craquelins préférés ?

lundi 16 janvier 2012

On brise la routine du déjeuner ?

La semaine dernière, je me suis déplacée au domicile d'une jeune famille dynamique : deux parents débordés et passionés par leur boulot, deux jeunes enfants de 1 et 3 ans très motivés à s'impliquer dans notre rencontre :), et la volonté de bien manger, en famille. Voilà ce qui nous réunissait autour de leur table, dans leur cuisine, un soir de semaine. 

En questionnant un peu papa au sujet des déjeuners, nous nous sommes rendus compte que la sempiternelle rôtie au beurre d'arachide, c'était assez ! L'appétit n'était pas toujours au rendez-vous au lever du lit. Imaginez, quand on sait ce qui nous attend, encore et encore : cette inspide rôtie aux airs de déjà vu... Ce n'est rien pour nous mettre l'eau à la bouche !

Pourtant, moi, je l'adooorrre cette rôtie qui m'attend, une fois qu'a sonné mon cadran. Cela dit, elle n'est l'élue de mon déjeuner que quelques journées par semaine. Pour vous inspirer vous aussi à préparer des déjeuners rapides-simples-délicieux-nutrifis, voici ma liste des "essentiels du déjeuner". Avec autant de choix, je parie qu'il deviendra votre repas préféré de la journée... 

#1 Ça prend des fruits, sinon... 
- Des bananes : pour en faire des tranches sur mes rôties ou encore dans un bol de céréales. J'aime bien les réduire en purée pour les ajouter à un gruau.
- Des pommes ou des poires: encore ici, tranchées finement sur un pain gratiné avec un fromage Cheddar. 
- Les pamplemousses, les mangues et les cerises sont réservées aux occasions spéciales. Je les mange seules, en "entrée" ;-)
- Les fraises, les framboises, les mûres et les bleuets font mon bonheur, en saison. J'en ai congelé cet été pour m'en régaler sur des crêpes, ou dans mon yogourt, à l'hiver.
- La fin de semaine, il m'arrive de faire une "gibelotte" de fruits : les restants de la semaine passent dans une belle assiette de fruits variés pour commencer la journée.

#2 Des produits céréaliers, amenez-en !
- Le pain tranché de blé entier fait partie de mes choix plus traditionnels. Et à l'occasion, le pain aux raisins  tranché demeure une savoureuse option...
- Bagel au sésame ou de blé entier, tortilla de blé entier, petit pain rond aux canneberges et orange, ciabatta multigrains, baguette... Infinies sont les possibilités quand j'en ai marre de cette fichue rôtie ! Bien sûr, le congélateur est un indispensable ici pour garder la fraîcheur des produits.
- Les céréales : je craque pour les Müslix aux pommes, mais j'essaie de varier avec des choix moins sucrés, comme les Alpen de Weetabix et parfois certaines variétés de Kashi. Mais encore, rien ne bat mon müesli à base d'avoine, de yogourt vanille et de lait. Je mélange et laisse reposer toute une nuit, pour déguster avec des noix et du sirop d'érable le lendemain. Miam !

#3 Toujours de la variété dans mes protéines 
J'avoue être accro à la variété. C'est pourquoi j'ose me procurer différentes sources de protéines pour le déjeuner, même si la place manque dans mon frigo. Oups !
- Des oeufs: je les mange tantôt brouillés, tantôt subito presto, au micro-ondes...
- Du beurre d'arachide (croquant et naturel, bien important!), du beurre d'amandes ou du beurre de noisettes (avec un soupçon de cacao, fait maison...)
- J'avoue être une amatrice du duo yogourt-fruit ou yogourt-céréales... Le yogourt me soutient bien, mais encore plus si j'y ajoute une petite poignée de noix de Grenoble ou d'amandes. J'en ai toujours sous la main...
*Le fromage est aussi une bonne option, mais je n'ai pas une dent salée au lever...

#4 La touche "+ plaisir "
Ils ne sont pas des essentiels, mais j'admets les utiliser pour métamorphoser mes déjeuners.
- Miel, sirop d'érable ou beurre d'érable
- Confiture de bleuets, de fraises ou de framboises 
- Gelée de pommes
- Est-ce que j'ai le droit de dire qu'il m'arrive de parsemer une crêpe ou un pain de doré de quelques brisures au chocolat ? À l'occasion, je "brise" mes envies de chocolaté, dès le début de la matinée. ;-)

Quels sont les aliments dont vous ne pourriez vous passer à l'heure du déjeuner ?

lundi 2 janvier 2012

Victimes de la grippe, quoi mettre dans votre assiette ?

Il ne se passe pas un temps des fêtes sans que quelqu'un nous ait refilé ce joli cadeau: la grippe. Je ne parle pas du banal rhume, celui qui nous bouche le nez et nous fait éternuer. Non, non ! Je fais bien allusion à cette "méchante grippe", celle qui nous cloue au lit deux jours avec des courbatures, qui nous donne mal à la gorge et nous fait frissonner... Je ne suis pas souvent victime des virus du temps des fêtes, mais là, la fatigue accumulée m'a fait écoper. Deux jours au lit, quatre jours de mal de gorge, et une envie incessante de manger de la soupe "Lipton". Voici quelques conseils pour vous aider à traverser cette tempête, une fois qu'elle a franchie vos barrières immunitaires...

1. Hydratez-vous !
Pendant la grippe, la faim ne risque pas d'être au rendez-vous. Entre temps, buvez beaucoup d'eau ou d'autres liquides. Être bien hydraté aidera notamment à réduire la présence de mucus dans les voies respiratoires. La fièvre provoque également une légère déshydratation: raison de plus pour mettre l'hydratation en premier sur la liste ! Les boissons chaudes comme le thé, les tisanes ou encore un bouillon de poulet maison peuvent être une source de réconfort et vous aider à mieux vous sentir. Dans mon cas, les tisanes à base de verveine et de camomille m'apaisaient énormément... Seuls ceux qui m'entendaient ronfler s'en plaignaient ! ;) 

2. S'il le faut, troquez les repas pour des collations
Je suis parmi ceux qui se lèvent du lit avec un appétit d'ogre. Comble de mon malheur, je n'avais aucunement envie de mon déjeuner traditionnel (fruits, yogourt et pain entier bien garni de beurre d'arachides). Un petit oeuf et une rôtie de pain blanc légèrement beurrée suffisaient pour plaire à mon estomac au repos, lui aussi ! Un peu plus tard, je grignotais quelques craquelins salés, de la compote de pommes... Les aliments salés et faciles à digérer semblaient me donner juste assez d'énergie pour passer à travers ma journée, sans me donner la nausée : une petite poitrine de poulet, quelques crudités et du riz, une omelette aux légumes et des craquelins, etc. Évitez les aliments très gras ou très sucrés qui risquent d'être difficiles à digérer, sans compter qu'ils fournissent souvent peu d'éléments nutritifs pour vous aider à combattre ce virus bien tenace.

3. Les produits laitiers : oui, mais...
Non, le lait et les produits laitiers n'augmentent pas la production de mucus. C'est tout simplement leur texture crémeuse qui nous laisse croire que nous avons plus de sécrétions en en consommant. Si cette sensation vous gêne réellement, vous pouvez les mettre de côté le temps que vos sécrétions soient diminuées, mais le cas échéant, nul besoin de les éliminer si drastiquement ! J'aime bien le yogourt, et j'ai opté pour un réduit en matières grasses (malgré la moins belle texture!) puisque j'avais énormément de mucus (désolée pour l'image que vous avez en tête...) Et fait intéressant : les probiotiques pourraient aider à réduire la durée des grippes et des rhumes, mais d'autres études sont nécessaires avant de confirmer cet effet. Chose certaine, on ne perd rien à l'essayer !

4. Laissez-vous traiter aux petits oignons 
Si vous avez la chance d'être accompagné durant votre grippe, profitez-en ! Les repas peuvent être préparés par votre conjoint (e) ou vos enfants lorsque possible. Vous êtes malade, après tout, ce n'est pas une excuse ;-) (J'en profites pour remercier ceux qui m'ont fait à déjeuner au lit :)

Et vous, comment vivez-vous cette "méchante" grippe ?