lundi 2 janvier 2012

Victimes de la grippe, quoi mettre dans votre assiette ?

Il ne se passe pas un temps des fêtes sans que quelqu'un nous ait refilé ce joli cadeau: la grippe. Je ne parle pas du banal rhume, celui qui nous bouche le nez et nous fait éternuer. Non, non ! Je fais bien allusion à cette "méchante grippe", celle qui nous cloue au lit deux jours avec des courbatures, qui nous donne mal à la gorge et nous fait frissonner... Je ne suis pas souvent victime des virus du temps des fêtes, mais là, la fatigue accumulée m'a fait écoper. Deux jours au lit, quatre jours de mal de gorge, et une envie incessante de manger de la soupe "Lipton". Voici quelques conseils pour vous aider à traverser cette tempête, une fois qu'elle a franchie vos barrières immunitaires...

1. Hydratez-vous !
Pendant la grippe, la faim ne risque pas d'être au rendez-vous. Entre temps, buvez beaucoup d'eau ou d'autres liquides. Être bien hydraté aidera notamment à réduire la présence de mucus dans les voies respiratoires. La fièvre provoque également une légère déshydratation: raison de plus pour mettre l'hydratation en premier sur la liste ! Les boissons chaudes comme le thé, les tisanes ou encore un bouillon de poulet maison peuvent être une source de réconfort et vous aider à mieux vous sentir. Dans mon cas, les tisanes à base de verveine et de camomille m'apaisaient énormément... Seuls ceux qui m'entendaient ronfler s'en plaignaient ! ;) 

2. S'il le faut, troquez les repas pour des collations
Je suis parmi ceux qui se lèvent du lit avec un appétit d'ogre. Comble de mon malheur, je n'avais aucunement envie de mon déjeuner traditionnel (fruits, yogourt et pain entier bien garni de beurre d'arachides). Un petit oeuf et une rôtie de pain blanc légèrement beurrée suffisaient pour plaire à mon estomac au repos, lui aussi ! Un peu plus tard, je grignotais quelques craquelins salés, de la compote de pommes... Les aliments salés et faciles à digérer semblaient me donner juste assez d'énergie pour passer à travers ma journée, sans me donner la nausée : une petite poitrine de poulet, quelques crudités et du riz, une omelette aux légumes et des craquelins, etc. Évitez les aliments très gras ou très sucrés qui risquent d'être difficiles à digérer, sans compter qu'ils fournissent souvent peu d'éléments nutritifs pour vous aider à combattre ce virus bien tenace.

3. Les produits laitiers : oui, mais...
Non, le lait et les produits laitiers n'augmentent pas la production de mucus. C'est tout simplement leur texture crémeuse qui nous laisse croire que nous avons plus de sécrétions en en consommant. Si cette sensation vous gêne réellement, vous pouvez les mettre de côté le temps que vos sécrétions soient diminuées, mais le cas échéant, nul besoin de les éliminer si drastiquement ! J'aime bien le yogourt, et j'ai opté pour un réduit en matières grasses (malgré la moins belle texture!) puisque j'avais énormément de mucus (désolée pour l'image que vous avez en tête...) Et fait intéressant : les probiotiques pourraient aider à réduire la durée des grippes et des rhumes, mais d'autres études sont nécessaires avant de confirmer cet effet. Chose certaine, on ne perd rien à l'essayer !

4. Laissez-vous traiter aux petits oignons 
Si vous avez la chance d'être accompagné durant votre grippe, profitez-en ! Les repas peuvent être préparés par votre conjoint (e) ou vos enfants lorsque possible. Vous êtes malade, après tout, ce n'est pas une excuse ;-) (J'en profites pour remercier ceux qui m'ont fait à déjeuner au lit :)

Et vous, comment vivez-vous cette "méchante" grippe ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire