lundi 24 septembre 2012

Overdose de pommes

Pimpante dès 6h30 pour un 21,1 km
Je peux être fière de moi en commençant par vous dire qu'hier, en après-midi, après avoir couru 21,1 km, j'ai sillonné les vergers de pommes. Oui, oui ! Je n'en avais pas assez de courir, il a fallu que me marche entre les rangées de Mc Intosh et de Honey Crips pour dénicher les meilleures pommes. Mais j'ai laissé l'homme de ma vie grimper dans les arbres, question que mes jambes se reposent de leur dur effort.

Pas que des pommes...
J'étais stupéfaite en arrivant au verger. Voulez-vous bien me dire pourquoi on y vend des poutines et des beignets aux pommes ? Il me semble que l'objectif premier, c'est de vendre des pommes, non ? Bon. J'enlève mon chapeau de nutritionniste sceptique et je dois avouer que ça sentait vraiment très bon ! Surprise toutefois que tant de familles décident de jeter leur dévolu sur la cantine, plutôt que sur les pommes. C'est à croire que c'est plus rentable pour le verger de vendre de la sauce à poutine ? De mon côté, j'ai fait le plein d'énergie en savourant au moins une petite pomme de chaque variété. Et désolée pour les amoureux de la Gala et de la Honey Crisp, moi, j'aime la sempiternelle Mc Intosh.

Ils n'aiment pas que la sauce !
Malgré que la sauce à poutine avait bonne odeur, les enfants n'avaient d'yeux que pour les pommes. On leur disait "as-tu hâte d'aller dans le tracteur" ou encore "essaie de compter toutes les pommes". C'était assez pour détourner leur attention de la fameuse odeur d'huile. Le plus jeune, mon filleul Alexi, a même été assez brave pour croquer une minuscule pomme, encore immature et acide. Le bruit l'amusait complètement. Même après chaque "yark!" de sa part, il demeurait tout aussi curieux d'entendre un "croc" après chaque bouchée. La preuve que les enfants peuvent s'amuser en toute simplicité. Pas besoin de bonbons à toutes les sorties pour les émerveiller.

Une marraine émerveillée devant son Alexi 
Quel fût le moment le plus agréable que vous avez vécu lors de votre auto-cueillette de pommes cette année ?

Pour connaître les vergers de votre région, cliquez ici