jeudi 16 novembre 2017

Un temps d'arrêt pour "recharger" son corps

Il n'est pas d'hier que je pratique de l'activité physique. Mon niveau d'activité a grandement varié au courant de ma vie. Enfant, j'étais plutôt sédentaire, et je détestais suer au point de m'époumoner. À l'adolescence, je n'ai eu d'autres choix que de me mettre au sport dans un établissement scolaire qui le valorisait plusieurs heures par semaine. Jeune adulte, j'ai commencé la course, puis j'ai aujourd'hui cumulé plus de 10 demi-marathons à mon actif. Je me suis même rendue à 2 heures d'entraînement quotidien, 5 jours par semaine (là, j'ai un peu pété les plombs !)

Aujourd'hui, je sens que mon niveau d'énergie a changé. J'ai beaucoup de difficulté à accepter la baisse de la performance, le sentiment de fatigue plus présent qu'à l'habitude, la récupération moins efficace qu'auparavant. Au courant des dernières semaines, je n'avais plus de plaisir à bouger: les "il faut que" étaient plus présents que les "j'ai envie de..."

J'ai donc décidé de prendre une pause. Une pause pour mon corps, mais aussi mon esprit. Ce fût un temps de réflexion extrêmement profitable, car j'ai pu constater que la grande majorité du temps, je bougeais par obligation, et non par envie. Obligation de quoi, vous dites ? Les raisons sont nombreuses:

- Il faut bouger pour être en santé
- Il faut bouger pour maintenir ou perdre du poids
- Il faut bouger pour compenser ce qu'on mange
- Il faut bouger pour avoir l'air parfaite
- Il faut bouger, malgré un quotidien chargé, pour décompresser et chasser le stress
- etc., etc.

Ce matin, je me suis levée avec un grand, grand niveau d'énergie. Ça fait seulement une semaine que je n'ai pas fait de sport. Je n'ai plus mal nulle part, je ressens une explosion dans mon corps qui a envie de bouger, non pas par obligation, mais par désir interne réel.

Cette histoire, je voulais la raconter pour tout ceux qui croient qu'en en faisant plus, ils vivront mieux et plus longtemps. Qu'en faisant plus, ils seront plus aimés, plus admirés. Qu'en faisant plus, ils auront un corps parfait et contrôleront leur apparence physique.

En vérité, en en faisant plus, vous en faites trop. Trop pour les autres, pas pour vous-mêmes. Avec le temps des fêtes qui arrive à grands pas, vous serez tentés de bouger plus pour combattre la prise de poids tant redoutée de Noël. Soyez respectueux envers votre corps, et bougez par envie, pas parce qu'il "faut"...

Vous en dites quoi ? ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire